fr | en
Groupe de Recherche ANgevin en Économie et Management

Séparés par des virgules

CREATIV

ConfoRt thErmique- quAliTé de l'aIr & Vague de chaleur

 

 

Durée du contrat : Décembre 2020 – Décembre 2023

Financé par l'ADEME

Financement total : 284 466,43 €

Financement GRANEM : 56 260,31 €

 

Contexte

Le projet entend répondre à deux enjeux environnementaux majeurs, l'atténuation climatique et l’adaptation au changement climatique. Il est urgent de s’intéresser au confort dans les bâtiments en ville et en période de vague de chaleur pour réduire le risque déjà amorcé d’augmentation forte de l’équipement des ménages et entreprises de climatiseurs pour répondre à des situations de confort jugées inacceptables. Ces équipements sont contre-productifs à deux titres :

  • par les apports de chaleur en ville qu’ils produisent, ils renforcent l’effet d’ICU (Îlot de Chaleur Urbains) et rendent ainsi les conditions climatiques urbaines encore plus insupportables pour les citadins non équipés et vulnérables,
  • par leur consommation d’énergie.

La proposition de méthodes et indicateurs permettant de mieux cibler les zones, bâtiments et populations à risque, l’identification de mesures permettant de réduire ces risques sont des connaissances qui sont utiles aux concepteurs et décideurs.

A l’heure actuelle, faute de mieux, les bureaux d’études conçoivent les bâtiments (ou la rénovation de bâtiments) sur la base de données climatiques actuelles ou future normées qui non seulement ignorent les conditions urbaines, mais aussi sous-estiment fortement la fréquence et l’intensité des vagues de chaleur. Par ailleurs, les occupants sont pris en compte dans ces approches de conception par des scénarios d’usage statiques inadaptés lors de canicules et l’évaluation du confort est elle-aussi réalisées à l’aide d’indicateurs inappropriés car ils ne permettent pas de représenter le risques encourus par les occupants.

Enfin les problématiques de QAI (Qualité de l'Air Intérieur) sont essentiellement vues d’un point de vue technique (matériaux, systèmes) sans que l’usage des occupants, notamment en période critique du point de vue sanitaire ne soit intégré et le lien fait avec la problématique du confort.

En apportant des réponses à ces enjeux d’actualité dans le monde opérationnel, nous contribuons à la conception et à la rénovation de bâtiments mieux adaptés, moins énergivores et plus sains.

 

Résumé

Le projet CREATIV a pour objectif d’analyser dans le contexte du changement climatique, les relations entre le confort thermique et la qualité de l’air intérieur notamment en période de vague de chaleur. Nous proposons de prendre en compte différents profils d’occupants, différents contextes urbains et différentes typologies de bâtiments résidentiels. Ce projet de recherche adopte une approche basée sur la modélisation et l'expérimentation in-situ. Ces deux aspects sont traités à la fois d’un point de vue physique mais aussi humain au moyen d’enquêtes auprès des occupants et d’une modélisation innovante de leur comportement.

L’approche interdisciplinaire et interprofessionnelle permet de traiter un système complexe (extérieur-bâtiment-occupant / chaleur-QAI) et d’apporter des réponses à des problématiques opérationnelles.

 

Partenaires

CEREMA Nantes (Porteur du projet)

Université d’Angers (Laboratoire GRANEM), avec Gildas Appéré

Université de Nantes (Laboratoire LEMNA)

TRIBU SARL

 

Bibliographie des membres du consortium sur le sujet

Appéré G, Dupont F, Travers M., 2010, “Comportement du consommateur face à un risque endogène immédiat”, Revue Economique, 61(3) : 543-554, HCERES A, CNRS 2

Guyot, G., and F. R. Carrié. “CONFINE: An Airtightness Level Calculation Tool for People’s Protection in Case of Accidental Toxic Releases.” WIT Transactions on Information and Communication Technologies 44 (September 19, 2012): 329–39. https://doi.org/10.2495/RISK120281.

Bernard, Jérémy, Marjorie Musy, Isabelle Calmet, Erwan Bocher, and Pascal Kéravec. “Urban Heat Island Temporal and Spatial Variations : Empirical Modelling from Geographical and Meteorological Data.” Building and Environment 125 (2017): 423–38. https://doi.org/10.1016/j.buildenv.2017.08.009.

Lauzet, Nicolas, Auline Rodler, Marjorie Musy, Marie-Hélène Azam, Sihem Guernouti, Dasaraden Mauree, and Thibaut Colinart. “How Building Energy Models Take the Local Climate into Account in an Urban Context – A Review.” Renewable and Sustainable Energy Reviews 116 (2019): 109390. https://doi.org/10.1016/j.rser.2019.109390.

Mélois, Adeline Bailly, Bassam Moujalled, Gaëlle Guyot, and Valérie Leprince. 2019. “Improving Building Envelope Knowledge from Analysis of 219,000 Certified on-Site Air Leakage Measurements in France.” Building and Environment, May. doi:10.1016/j.buildenv.2019.05.023.

Rodler, Auline, Sihem Guernouti, Marjorie Musy, and Julien Bouyer. “Thermal Behaviour of a Building in Its Environment: Modelling, Experimentation, and Comparison.” Energy and Buildings 168 (June 1, 2018): 19–34. https://doi.org/10.1016/j.enbuild.2018.03.008.

Travers M., Appéré G, Sagot-Duvauroux D., 2018, “Prise en compte de l’hétérogénéité des préférences dans le cadre de la méthode des choix multi-attributs : application à un bien culturel public à vocation non touristique”. Revue Économique, 69(2) : 267-302, HCERES A, CNRS 2

Scroll