Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

Groupe de recherche angevin en économie et management

Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    Séminaire ESTA

    Séminaire ESTA

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    Séminaire ESTA

    Le 6 octobre 2016

    Le séminaire aura lieu en salle 302 de 12h00 à 14h00 à la faculté de droit, d'économie et de gestion.

     

    1- Proposition de projet de recherche

    Marianne Lefebvre (MCF, UMR-MA GRANEM) et Pauline Laille (Plantes et Cités)
    "Using choice experiments to value pesticide-free urban greenspaces"

    L’usage des pesticides sera interdit dès le 1er janvier 2017 pour les collectivités locales, l’État et ses établissements publics, pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries (sauf exceptions) ou des promenades accessibles ou ouverts au public. L'objectif de ce projet est d'étudier les préférences des gestionnaires d’espace, des élus et des résidents urbains, pour des espaces verts entretenus sans pesticides. En effet, le passage au zéro pesticide ne se fait que rarement à "objectif constant". Par conséquent, il est important d'évaluer les impacts du passage au zero-pesticide dans les bénéfices liés à l'existence d'espaces verts en ville, en complément des évaluations déjà existantes sur les coûts induits par ce changement de pratiques.

    Pour cela, nous proposons d'appliquer la méthode de la modélisation des choix avec des attributs tels que la qualité visuelle du paysage (présence ou non d’adventices, homogénéité/irrégularité dans la taille des massifs ...), les impacts en terme de santé pour les agents d'entretien, les impacts environnementaux (indicateur de qualité de l'eau, de présence de biodiversité...), ainsi que le coût d'entretien des espaces, incluant les coûts liés à l'application de la réglementation (coût de la formation des agents et de la réorganisation du travail ...).

    La méthode de modélisation des choix pour l'étude des espaces verts ou espaces naturels se base généralement sur des enquêtes auprès d'usagers (les citoyens, touristes ou résidents). Nous proposons ici d'interroger aussi les gestionnaires d'espace et les élus des collectivités, qui peuvent être confrontés à des arbitrages différents entre coûts et bénéfices, mais aussi à pondérer différemment les aspects esthétiques, environnementaux, santé et économiques. La comparaison des résultats entre les différentes populations apportera des résultats sur deux plans : d’une part, sur le plan méthodologique : qui enquêter pour la valorisation des biens environnementaux ?: d’autre part, les idées reçues des gestionnaires d’espace sur la perception par le public pourront être comparées aux résultats obtenus par l’enquête auprès des résidents, et ainsi peut être contribuer à lever certains freins au changement.

    Mots clés : Ecophyto, choice experiment, pesticides, espaces verts urbains

     2- Partie de thèse

    Allan Maignant (Doctorant UMR-MA GRANEM)
    "Le double niveau de paradoxes dans les réseaux d’entreprises - Illustration par le cas d’un réseau d’entreprises dans la filière horticole ornementale"

    Depuis le début des années 2010, la filière horticole française traverse des perturbations économiques relativement importantes. Ces perturbations sont principalement dues à deux facteurs : la baisse de la consommation des végétaux d’ornement et la concurrence étrangère de plus en plus importante. Face à ces perturbations, les entreprises de production sont à la recherche de nouveaux leviers de compétitivité. L’un de ces leviers peut se positionner sur un système de logistique mutualisée entre plusieurs producteurs. La mutualisation logistique permet de mieux répondre aux besoins des distributeurs (augmentation des fréquences de livraison) et de réduire les coûts inhérents à la livraison pour les producteurs. Positionné en aval de la production, ce levier de compétitivité est relativement nouveau dans la filière horticole dont les principaux leviers se positionnent au niveau de la production par son optimisation et en amont par la création variétale. Cette nouvelle organisation mutualisée en aval laisse cependant apparaitre des paradoxes à un double niveau. D’une part les paradoxes inhérents aux objectifs différents entre le niveau de l’entreprise et le niveau du réseau, et d’autre part les paradoxes inhérents au fait de s’allier à de potentiels concurrents. Ces paradoxes peuvent déboucher sur des tensions et remettre en question les objectifs et finalités de la coopération. Avant d’identifier comment les tensions inhérentes à ces paradoxes peuvent être contrôlées, il est nécessaire d’identifier la nature des paradoxes mais également leurs moments d’apparition dans le processus de création du réseau. C’est ainsi que les travaux de recherche menés ici visent à répondre à la question : quels sont les paradoxes d’une coopération en aval et quand apparaissent-ils ?

    Mots clés : Réseaux d’entreprises, Paradoxes, Horticulture ornementale

     

    Inscription

    Obligatoire pour des sandwichs :

    INSCRIPTION

    Clôture de l'inscription lundi 3 octobre au soir