Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Groupe de recherche angevin en économie et management

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Karl-Friedrich ISRAEL

    Karl-Friedrich ISRAEL

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Soutenance de thèse de Karl-Friedrich ISRAEL

    Le 13 décembre 2017

    Monsieur Karl-Friedrich ISRAEL

    candidat au diplôme de Doctorat de l'Université d'Angers,
    est autorisé à soutenir publiquement sa thèse

    le 13/12/2017 à 14h
    Faculté de droit, d’économie et de gestion
    Salle du Conseil
    13, allée François Mitterrand
    BP 13633
    49036 ANGERS Cedex 01

    sur le sujet suivant :

    The Costs and Benefits of Central Banking

    Directeur de thèse : Monsieur Guido HÜLSMANN

    Composition du jury :

    Monsieur Christian AUBIN, Professeur des Universités Université de Poitiers, Rapporteur

    Monsieur Antoine GENTIER, Professeur des Universités Aix-Marseille Université, Rapporteur

    Monsieur Gabriel GIMENEZ ROCHE, Maître de Conférences Sciences Po Paris, Examinateur

    Monsieur Guido HÜLSMANN, Professeur des Universités Université d’Angers, Directeur de thèse

    Madame Diana POP, Maître de Conférences Université d’Angers, Examinateur

     

    Résumé :

    L'évaluation des coûts et des avantages du système de banque centrale dépend fondamentalement de l'approche analytique adoptée. Les approches instrumentalistes et positivistes, discutées dans la première partie de cette thèse, se concentrent principalement sur l'importance des prédictions empiriques quantitatives. Ces approches tendent à mettre l'accent sur les conséquences immédiates et facilement mesurables. Les effets bénéfiques de court-terme des politiques monétaires expansionnistes sont ainsi étudiés en détail par les partisans de ces approches. Les critiques internes de ces dernières sont basées sur la reconnue ignorance des potentiels effets secondaires déstabilisateurs. Les coûts engendrés par les banques centrales sont vues principalement comme une perte de bien être due à une activité économique diminuée où une inflation des prix trop élevée résultant d'une déviation vis-à-vis de la politique monétaire optimale. L'approche causale-réaliste, étudiée dans la deuxième partie, donne un rôle plus restreint à la méthode empirique quantitative. Cette ligne de recherche permet une extension fructueuse de l'analyse coûts bénéfices à des notions plus abstraites qui peuvent être étudiées qualitativement tels le risque systémique et l'aléa-moral. Cette étude défend que le régime moderne de banque centrale a alimenté le développement de ces deux phénomènes. Nous analysons comment la récurrence du cycle économique et la redistribution de la richesse au profit des plus aisés sont des effets important de l'expansion du crédit. Une explication alternative de la stagflation basée sur le processus de l'intervention politique en réponse à ces conséquences inattendues est proposée.

    POUR INFORMATION

    • Contact

    Marie-Christine PASSIGNAT |
    Secrétariat GRANEM (marie-christine.passignat @ univ-angers.fr)
    Tél. : 02 41 96 21 06/45
    Service recherche
    Faculté de droit, d’économie et gestion

     

    • Pour se rendre à la thèse

    Faculté de droit, d'économie et de gestion de l’Université d’Angers
    Campus St Serge
    13 allée F. Mitterrand à Angers

    Tél : 02 41 96 21 35

    Tramway ligne A - Arrêt : Saint-Serge Université

    à 8 minutes de la gare

    ou

    Ligne de bus : 3 | 7 | 9  Arrêt : St Serge-Université/Mitterrand

    Coordonnées GPS : 47.4792087,-0.551139

    plan

    Accès au parking de la Faculté : direction  Avenue des Droits de l'Homme