Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Groupe de recherche angevin en économie et management

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Workshop numérique

    Workshop numérique

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Les Images Fixes et Interactives sur Internet : Un Enjeu en Termes d’Expérience ?

    Le 22 mars 2018

    Organisé par le programme StratExplore (RFI Angers TourismLab)

    en présence de

     

    Date : 22 mars 2018, pendant le Festival International du Tourisme

    Lieu : Université d’Angers, Esthua Tourisme et Culture

     

    En parallèle de la deuxième édition du Festival International du Tourisme (FIT) organisé du 22 au 25 mars 2018 par le RFI Angers TourismLab et l’UFR Esthua Tourisme et Culture, se tiendra un workshop qui portera sur l’effet des images présentes sur les pages web des sites internet d’entreprises de services (hôtellerie, restauration, événementiel, tourisme, commerce numérique, etc.).

    Ce workshop vise à réunir des chercheurs qui ont un intérêt commun pour cette thématique. Au-delà du partage des idées et recherches, l’un des objectifs de cette initiative est d’initier des collaborations scientifiques, voire de permettre de répondre à des appels à projets nationaux et internationaux (ANR, H2020, etc.).

     

    Objectifs

    Vous l’aurez compris, cette invitation est aussi un appel à s’inscrire dans un groupe de travail réunissant des chercheurs ayant pour ambition de construire des projets de recherche communs, concernant les images présentes sur internet et les effets que celles-ci peuvent générer sur les consommateurs. Ainsi, cette première rencontre intégrera notamment les temps suivants : présentation succincte des travaux et/ou centres d’intérêts de chacun des participants, discussion et regards croisés sur les sujets émergeants, développement d’un programme de travail, détermination des objectifs académiques.

     

    Descriptif détaillée de la thématique

    Avec les avancées technologiques, un nouveau mode de communication s’est développé, reposant exclusivement sur des condensés d’information textuelle et visuelle (une addition de schémas, typographies, photos, symboles, vidéos, etc.) présents sur les images écrans. Comme le souligne Jon Husband (2010), une photo, une image, est un début de conversation. Elle est porteuse d’un sens riche et profond, au point que grâce à elle, il est souvent plus facile pour le consommateur de visualiser le produit et de se sentir engagé (Philips et McQuarrie, 2010). L’image est facilement appréhendée par tous, indépendamment de la culture et de la langue de l’individu (Akoun, Boukobza et Pailleau, 2017). Par ailleurs, le fait que le cerveau humain possède davantage de neurones dédiés à la vue que les autres sens, l’image tend à diffuser plus facilement et rapidement un message (Wang, Li et Chau, 2016) ; même si des chercheurs comme Gerrig (1993) ou Green et Brock (2000) ont montré que les mots ont une efficacité supérieure dans certaines situations de diffusion de message.

    En tant que stimulus, l’image peut prendre différents aspects et rôles, suscitant des réactions différentes chez les consommateurs. Elle peut être fixe ou mobile, voire interactive. Elle peut avoir des caractéristiques variables en termes de forme, taille, luminosité, couleur, profondeur, etc. Elle peut intégrer du texte, des marques, des logos, d’autres images (par réalité augmentée par exemple), des personnages, voire le consommateur lui-même (de manière virtuelle).

    L’intérêt de ce workshop est donc centré sur les facettes des images écrans, afin de comprendre leurs effets sur le comportement et l’expérience vécue par les consommateurs.Dans quelles circonstances faut-il utiliser des images fixes ou interactives pour communiquer un message aux consommateurs ? Dans quelle mesure les caractéristiques des images et le niveau d’interactivité influencent-ils la compréhension du consommateur, son état (de flow par exemple), sa projection, ses perceptions, ses représentations ou images mentales, ses réponses expérientielles (en termes de transport narratif par exemple), ses émotions ou encore ses intentions ? Autant de questions qui seront au cœur des réflexions de ce workshop.

     

     

    Contacts

    -     Sandra CAMUS

    Professeur des universités en Science de gestion

    Esthua Tourisme et Culture (Université d’Angers), GRANEM

    sandra.camus @ univ-angers.fr

    -   Mirna BASSILY

      Doctorante en Sciences de gestion

      ESTHUA Tourisme et Culture (Université d’Angers), GRANEM

      mirna.bassily @ univ-angers.fr

    -   Cédrick GAUTIER

      Doctorant en Sciences de gestion

      ESTHUA Tourisme et Culture (Université d’Angers), GRANEM

      cedrick.gautier @ univ-angers.fr

     

     

    Appel à contribution, dates et mode de soumission

    Nous vous invitons à adresser à Sandra Camus, Mirna Bassily et Cédrick Gautier, avant le 1er janvier 2018, un résumé (une page maximum) de votre recherche, accompagné de mots clés (8 maximum) et de références bibliographiques (entre 5 et 10).

    Si vous souhaitez simplement assister à cette journée (entrée libre), merci de vous inscrire au préalable en envoyant un email aux contacts mentionnés.

     

     

    Bibliographie indicative

    Adams J.S. (1965), Inequity in social exchange, Advances in Experimental Social Psychology, 2, L.Berkowitz, ed. New York: Academic Press, 267-299.

    Gerrig R.J. (1993), Experiencing narrative worlds: On the psychological activities of reading. Yale University Press.

    Green M.C. and Brock T.C. (2000), « The Role of Transportation in the Persuasiveness of Public Narratives », Journal of Personality and Social Psychology, 79 (5), 701–721.

    Phillips B.J. and McQuarrie E.F. (2010), « Narrative and Persuasion in Fashion Advertising », Journal of Consumer Research, 37 (3), 368–392.