Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Groupe de recherche angevin en économie et management

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Soutenance de thèse de Madame Rania SERHAL

    Soutenance de thèse de Madame Rania SERHAL

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Soutenance de thèse de Madame Rania SERHAL

    Le 20 novembre 2015

    Madame Rania SERHAL
    a soutenu publiquement sa thèse


    le 20/11/2015 à 10h30
    Faculté de droit, d’économie et de gestion
    AMPHI LAGON
    13, allée François Mitterrand
    BP 13633
    49036 ANGERS Cedex 01

    et a obtenu les félicitations à l’unanimité.

    Sur le sujet suivant :

    Impact de la texture du packaging sur le profil sensoriel, le genre de la
    marque et l’attitude envers la marque dans un contexte monomodal visuel
    et bimodal visuel haptique


    Directeur de thèse : Monsieur Régis DUMOULIN

    Composition du jury :
    Monsieur Joël BREE, Professeur des Universités Université de Caen Basse Normandie, Rapporteur
    Monsieur Régis DUMOULIN, Professeur des Universités Université d’Angers, Directeur de thèse et Examinateur
    Madame Pascale EZAN-HAUCHARD, Professeur des Universités Université du Havre, Examinateur
    Madame Bianca GROHMANN, Professeur associé Université de Concordia (Montréal), Examinateur
    Madame Gaëlle PANTIN-SOHIER, Maître de Conférences HDR Université d’Angers, Co-directeur de thèse et
    Examinateur
    Madame Sophie RIEUNIER, Maître de Conférences HDR Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Rapporteur

    Résumé de la Thèse :
    Dans cette thèse nous étudions l’impact de la texture du packaging sur la perception du profil sensoriel du produit, la formation des dimensions de genre de la personnalité de la marque et l’attitude envers la marque. Nous pointons aussi le rôle médiateur des variables perçues du packaging sur ces liens. Ainsi, nous avons eu recours à trois textures, une non saillante au niveau haptique, et deux autres à la saillance haptique sexuée, pour emballer deux produits alimentaires, le chocolat et le café. La recherche a montré un impact positif sur l’évaluation, et l’attitude dans chacun des contextes d’étude : monomodal visuel et bimodal visuel-haptique. L’analyse des différences entre les deux contextes révèle le rôle des processus de traitement de l’information haptique impliqués dans la perception de touchers saillants véhiculant une information familière. Ainsi, ici, la mémoire, l’attention, l’accessibilité de l’information haptique et probablement les heuristiques d’ancrage, ont joué un rôle majeur sur l’efficacité visuelle dans la perception des textures saillantes.