Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Groupe de recherche angevin en économie et management

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Soutenance de thèse de Danielle ERICKSON LECOINTRE

    Soutenance de thèse de Danielle ERICKSON LECOINTRE

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Soutenance de thèse de Madame Danielle ERICKSON LECOINTRE

    Le 10 septembre 2018

    14h30 | Faculté de droit, d'économie et de gestion | Salle du Conseil | 13, allée François Mitterrand | ANGERS

    Sujet : La vitrine du magasin : son influence et son rôle dans l'expérience de magasinage

    Directeur de thèse : Monsieur Patrick LEGOHEREL

    RÉSUMÉ

    Le rôle de l’attraction des éléments extérieurs du point de vente physique demeure une problématique complexe pour les commerçants. De plus, l’expérience en point de vente physique est en pleine évolution, due en partie à une présence accrue des nouvelles technologies. Cette thèse répond à la problématique suivante : comment la vitrine du point de vente influence-t-elle l’expérience de magasinage anticipée ? Nous nous focalisons sur l’influence de la technologie interactive et du niveau de représentation (construal level) en vitrine sur la perception de l’atmosphère, les réponses attentionnelles, les réponses affectives, la valeur de magasinage anticipée et les intentions comportementales. Nous testons les effets modérateurs de la motivation de magasinage et de la tendance exploratoire du consommateur. Nous adoptons une approche hypothético-déductive et nous procédons à deux expérimentations afin de répondre à notre problématique. Les résultats de la première expérimentation in situ (n=251) révèlent un effet stimulant et hédonique de l’utilisation de la technologie interactive en vitrine. La deuxième expérimentation, en laboratoire (n=144), a mobilisé une méthode d’eye-tracking pour collecter les données sur l’influence du niveau de représentation des éléments en vitrine. Les résultats montrent une influence significative du niveau de représentation sur l’atmosphère globale perçue et sur les intentions comportementales. Les résultats des cartes de chaleur montrent que la motivation de magasinage utilitaire renforce l’attention visuelle sur les produits en vitrine. Aucun effet modérateur de la tendance exploratoire n’a été détecté dans les deux expérimentations.