Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Groupe de recherche angevin en économie et management

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    DONGMO TEMGOUA Bertrand

    DONGMO TEMGOUA Bertrand

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    LE TOURISME DE MEMOIRE COMME OPPORTUNITE ENTREPRENEURIALE

    Une analyse à partir du cas des funérailles camerounaises et sur la base du modèle de Per Davidsson

    SYNTHESE DE LA PROBLEMATIQUE

    Objet de la recherche :

     L’opportunité entrepreneuriale.

    Cadre théorique :

    Le modèle de Per Davidsson.

    Objectif de la thèse :

    A partir du modèle de Per Davidsson, la thèse se donne comme objectif d'étudier comment de nouvelles activités et organisations liées au tourisme de mémoire émergent, pour comprendre comment les accompagner.

    Terrain de recherche :

    Région de l’Ouest Cameroun, département de la Menoua, ville de Dschang.

    But de la recherche : Prendre appui sur le modèle de l’opportunité entrepreneuriale de Davidsson afin de mettre en lumière son potentiel heuristique dans l'explicitation des mécanismes d'émergence d'activités et d'organisations dans le champ de l’entreprenariat touristique et plus précisément celui lié au tourisme de mémoire.

     Questions de recherche

    Comment se forme l’opportunité d’affaires dans le tourisme de mémoire et comment le modèle de Per Davidsson rend-t-il compte de ce processus à la lumière des funérailles camerounaises ?

    Nous émettons l’hypothèse selon laquelle l’opportunité entrepreneuriale est expliquée par « le triptyque de Davidsson » (voir figure 1). C’est-à-dire que tout commence effectivement par laprééminence d’un cadre institutionnel favorable généré par ce que Davidsson qualifie de « facilitateurs externes ». Par la suite, de nouvelles idées d’entreprises émergent de l’esprit des acteurs soumis à ce macro-environnement devenu propice sous l’effet des facilitateurs externes, avec trois issues possibles. Ces issues sont subordonnées à ce que Davidsson considère comme « confiance dans l’opportunité ».[1] Nous assimilons cette confiance dans l’opportunité à l’assurance que l’acteur (entrepreneur potentiel) se fait de sa capacité à concrétiser lesdites idées qui vont aboutir soit à :

    - l’abandon si l’acteur n’a pas le sentiment de pouvoir mener à terme sa démarche entrepreneuriale ;

    - la mise en place d’une nouvelle organisation si l’acteur individuel a le sentiment d’avoir les capacités de mener le processus à terme.

    - La mise en place d’une nouvelle activité si l’acteur appartenant à une organisation déjà existante a le sentiment d’avoir la capacité de mener le processus à terme.

    Ceci montre que nous sommes bien dans la logique du construit processuel, mais que l’acteur n’est pas le seul générateur de l’opportunité dont le processus de construction aura commencé en amont, indépendamment de son action objectif qui intervient par la suite.

    Télécharger le fichier «IADT_colloq_tourisme_memoire_actes_numeriques.pdf» (3.9 MB)

    Adresse mail (dtemgoua @ yahoo.fr)