Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Groupe de recherche angevin en économie et management

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    MAIGNANT Allan

    MAIGNANT Allan

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Une alliance d’entreprises du végétal d’ornement et son environnement organisationnel – Etude des effets de contingence


    Projet de recherche Végésupply (FUI) – Labélisé Végépolys

    Le secteur de l’horticulture ornementale connait actuellement de grosses perturbations économiques qui affaiblissent la compétitivité d’ensemble de la filière. L’origine de cette perturbation est multifactorielle : une importante fluctuation de la consommation des végétaux d’ornement, une concurrence étrangère de plus en plus puissante et un secteur de la distribution perturbé. Pour répondre à ces turbulences les entreprises de production sont à la recherche de nouveaux leviers de compétitivité. C’est dans ce contexte qu’est né le projet d’alliance logistique Végésupply, terrain de nos recherches. Ce modèle organisationnel innovant pour la filière horticole doit permettre de mobiliser des leviers de compétitivité plus réactifs que les innovations plus classiques telles que les nouvelles variétés.

    Le modèle d’alliance étant relativement nouveau dans ce secteur d’activité, nous nous posons la question des liens de contingence qui s’établissent entre Végésupply et son environnement organisationnel. Dans une première partie nous cherchons à identifier quels sont les effets de contingences de l’environnement organisationnel sur l’alliance. Les alliances se caractérisant par deux niveaux différents (entreprises membres de l’alliance et l’alliance elle-même) sont sources d’un certain nombre de paradoxes pouvant modifier ce que nous qualifions d’état d’équilibre. Dans cette partie nous cherchons à identifier comment l’environnement organisationnel de l’alliance vient influencer cet état d’équilibre en utilisant l’approche par les paradoxes.

    Dans une seconde partie nous nous intéressons aux effets de contingence inverses, c’est-à-dire comment l’alliance vient influencer son environnement organisationnel. Par le biais de quatre stimuli de l’alliance (la légitimité, les actifs spécifiques, la masse critique et l’homogénéisation) nous cherchons à identifier comment l’alliance vient modifier son environnement organisationnel. Pour cette seconde partie nous utilisons la théorie de l’acteur-réseau.

    L’environnement organisationnel influençant l’alliance et l’alliance influençant l’environnement organisationnel, dans une troisième et dernière partie nous posons la question de l’existence d’une boucle récursive. Ce point soulève également la question du niveau de résilience de l’alliance, mais également de l’environnement organisationnel.

    Mail (allan.maignant @ univ-angers.fr)