Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Groupe de recherche angevin en économie et management

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    HASSAN Mahmoud

    HASSAN Mahmoud

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Résumé

    Fiscalité environnementale, dette publique et croissance économique : une analyse macroéconomique.

    Les politiques environnementales, notamment celles recourant aux instruments fiscaux, ont pris une place de plus en plus importante dans un grand nombre de pays durant les deux dernières décennies. Plusieurs pays européens ont introduit des taxes liées à l'environnement et un nombre croissant d'entre eux procèdent à une réforme dite "verte" de leur fiscalité. L’idée a vu le jour dans les années 1990 et consiste à utiliser les recettes de la fiscalité environnementale pour réduire d’autres taxes ou subventionner des activités de dépollution ou d’innovation en matière d’environnement. Cette thèse a pour objectif d’explorer empiriquement la relation entre la fiscalité environnementale et la croissance économique. Pour ce faire, on réalise trois travaux empiriques. Le premier explore le lien entre les taxes sur l'énergie et la croissance économique à court et à long terme, en utilisant des données de panel des pays de l'OCDE. Dans ce travail, nous proposons une nouvelle approche pour mesurer ces taxes et nous examinons si leur impact sur le taux de croissance économique dépend d'autres variables dans l'économie. Le deuxième travail étudie la nature de la relation entre les recettes globales des taxes liées à l'environnement et le taux de croissance économique. En outre, nous examinons si cette relation diffère entre les pays qui ont mis en œuvre des réformes de la fiscalité environnementale et ceux qui ne les ont pas faites. Actuellement, nous examinons les canaux par lesquels les taxes sur l'énergie affectent la croissance économique dans une économie endettée, en utilisant un modèle à équations simultanées.

    Directeur (s) : Damien Rousselière, Professeur d’économie, AGROCAMPUS OUEST, UMR SMART- LERECO

    Walid Oueslati, Professeur d’économie, en détachement à l’OCDE.

    Doctorant : Mahmoud Hassan (soutenance prévue juin 2018)